NEWS

Alphabet I

Alpha Beit n°1 a été élaboré pour faciliter l’apprentissage des lettres chez tout type d’enfants. Baroukh Hachem cette méthode a déjà fait ses preuves avec de brillants résultats, et elle a même permis de réparer les lacunes et les troubles de certains enfants. Cet ouvrage contient 44 leçons, que certains enfants pourront apprendre en 4 mois Béèzrat Hachem.

Présentation

Nos Sages enseignent que l’apprentissage des lettres et de leur lecture (voyelles) commence à l’âge de 3 ans, et la lecture vers 4 – 5 ans. La présente méthode d’apprentissage Alpha Beit a été conçue au départ, pour nos enfants. Et du fait du succès rencontré auprès d’eux, nous avons le plaisir de vous la proposer dans cet ouvrage. 

L’espace qu’occupe un terrain est, par nature, limité, tandis que les hauteurs vers le ciel sont infinies. Si toutes les maisons étaient bâties de plain-pied, il serait laborieux de se frayer un chemin sur terre. La construction des immeubles et gratte-ciel libère ainsi plus d’espace pour circuler. De même, le cerveau dispose de peu de place pour poser les fondements, mais en hauteur il peut rajouter des étages à l’infini.

Hachem a composé toutes les lettres à partir d’une seule: le Youd. C’est cet esprit que nous avons suivi en proposant le concept en étages et en ramifications, où toutes les lettres sont issues du Youd. Il est recommandé de n’enseigner qu’une nouvelle lettre ou voyelle par jour, afin de ne pas désorganiser l’enfant dans son assimilation des différentes notions.

En travaillant chaque jour, 5 à 10 minutes, l’enfant devrait maîtriser les lettres et voyelles, en moins de 6 mois.

Mode d’emploi

Il est nécessaire de commencer, tous les jours, par une révision. Si tout est su parfaitement, il sera possible de poursuivre l’apprentissage. Dans le cas contraire, on reprendra les notions apprises jusqu’à ce qu’elles soient bien claires, avant d’avancer. (Il n’existe pas d’enfant fainéant).

Par ailleurs, il faut savoir que vers la 4e ou 5e lettre, l’enfant va rencontrer des difficultés, et c’est tout-à-fait normal. En effet, l’enseignement progressif est assimilé “en étages”, contrairement à l’enseignement continu qui se fait “sur un même niveau”. Or, l’enfant commencera naturellement par retenir tout “au même niveau”. Puis, voyant s’alourdir le nombre de connaissances à acquérir, il sera tenté de s’arrêter. C’est pourquoi, après avoir appris 4 ou 5 notions, le cerveau voudra réorganiser le savoir “en étages”. A ce stade, on reprendra tout depuis le début, et on laissera à l’enfant le temps de restructurer ses connaissances. Ceci devrait prendre entre une et deux séances. On veillera bien, dans cette période, à ne rajouter aucune notion nouvelle, et ce tant que ce qui a été appris n’aura pas été parfaitement acquis.

Aussi, il est assurément plus rapide d’apprendre juste et posément, plutôt que de réparer des troubles causés par la précipitation. Deux lettres apprises en trois jours, valent mieux que deux lettres apprises le même jour parce que l’enfant aura été troublé. Il a été constaté que l’enfant met un temps relativement long pour réparer les amalgames qu’il a faits en apprenant deux lettres à la fois, parfois même plusieurs années. Alors, courrez lentement pour aller plus vite.

Les voyelles ont été insérées dans ce livret afin que l’enfant sache les nommer autant que les lettres (consonnes). Leur lecture et prononciation fera l’objet du second livret.

Les lettres (niveau I)

Les voyelles (niveau II)

Liste de lecture